Bourges perturbé par les algues


Le plan d'eau du Val d'Auron à Bourges est connu dans le monde de l'aviron.

Il est peu profond et favorise la prolifération des algues. Une caractéristique qui demande une "tonte" drastique avant chaque compétition.


Oui, mais...


Mais il peut arriver que des algues mal ramassées soient poussées par le vent et se retrouvent sur le parcours. Le facteur chance entre alors dans la danse. On fait une course sans rien toucher de végétal et tout se passe bien ou on accroche une algue ou pire, un paquet d'algue, avec une pelle ou une dérive et là, la course est mal engagée, le bateau devant alors tracter un poids mort ou étant arrêté tout net.


Ce sont ces conditions particulières que les deux bateaux engagés dans le Championnat de France "Espoir" ont du affronter le vendredi. Et les monégasques ont fait partie de ceux, nombreux, qui ont "accroché".


Devant une telle situation, les courses ont été ajournées et ce week-end de compétition aurait pu s'arrêter là. Mais c'était sans compter sur le dévouement des bénévoles Berruyers (nom des habitants de Bourges) qui, dès 5h00 du matin, ont littéralement mouillé le maillot pour rendre le plan d'eau praticable.

Et les courses ont repris.


Si les Espoirs, surclassés car presque tous juniors, n'ont pas décroché de breloque, leurs résultats sont encourageants et laissent présager d'un bel avenir.

Mais ce sont finalement les J16 et surtout le 4 féminin qui, pour Monaco, ont su tirer leur épingle du jeu. Margot Garcia, Ginevra Guglielmi, Pauline Filc et Juliette Vincenot signent une très belle médaille d'argent, réalisant là leur plus belle course de la saison et matérialisant une année d'entrainement.


Le 8 cadet mixte termine à la dixième place. Un bon résultat pour un équipage jeune mais où le collectif a su se former grâce au travail et au sérieux des rameurs.