Le Challenge Prince Albert II 2021 présenté à la presse

Dernière mise à jour : nov. 19


C'est devant une quinzaine de journalistes de la presse écrite, radio et télévisée que Mathias Raymond, Président de la Société Nautique, et Roland Weill, Vice-President et Directeur Exécutif du Challenge Prince Albert II, ont présenté l'édition 2021 qui se déroulera les 27 et 28 Novembre en baie de Monaco.


Formule innovante et originale pour cette édition avec des équipes de 2 rameuses, 2 rameurs et 1 barreur qui auront à ramer deux fois dans la journée en solo homme et femme, en double mixte et en quatre mixte sur un parcours de 4000m avec 4 bouées à virer.

Crédit photos WSM/Colman


Autre particularité de cette édition, les équipes sont composées librement et peuvent regrouper des rameurs d'un même club, de plusieurs clubs et même de plusieurs nationalités.

19 équipes se sont engagées, représentant 14 nations européennes avec de nombreux champions et médaillés olympiques, champions d'Europe ou mondiaux et les meilleurs rameurs d'aviron de mer.


25 points seront attribués au premier de chaque course jusqu'à 10 points pour la 10ème place.


L'équipe qui aura totalisé le plus grand nombre de points à l'issue des deux jours de compétition se verra attribuer le prestigieux Challenge Prince Albert II et prendra la suite du See Club Lucerne qui l'avait emporté en 2019.

Les équipes engagées:


TEAM NEDERLAND NED

SC ARMIDA ITA

INTERNATIONAL MIX GER/SUI

THE CRAZY MIX ITA

TYRIAN CLUB GBR

SANYO STEFANO ITA

DANSKE STUDENTERS ROKCLUB DEN

CAMPELLO ESP

DLF CHIUSI ITA

TEAM CÔTE D'AZUR MON/FRA

OLYMPIC BARCELONA/ NAUTIC TARRAGONA ESP/POR

TEAM FFA 2021 FRA

ITALMIX ITA/FRA

ITSASOKO ARRAUN/AIX FRA

FILIPPI SPAIN ROWING TEAM ESP/GRE

SN MONACO MON

CONCORDE UKR/LTU

SEE CLUB LUZERN SUI

TEAM WARSAW POL

Le parcours du Challenge Prince Albert II.

Posts récents

Voir tout

Le Mot du Président

Cher(e)s Sociétaires, Quel été nous avons passé ! Celui-ci s’annonçait chargé en actions et en émotions et il a bien tenu toutes ses promesses. Nos rameuses et rameurs ont décroché, sans aucun doute,