RÈGLEMENT INTÉRIEUR

 

 

Le présent règlement intérieur vient compléter les Statuts de la Société Nautique de Monaco (S.N.M.) et a pour but d’énoncer et de rassembler en un seul document les consignes à respecter et les règles à appliquer, notamment en matière de sécurité des pratiquants, pour la bonne utilisation et l’entretien du matériel ainsi que des installations.

 

Le présent règlement intérieur, adopté par l’Assemblée Générale Ordinaire du 21 décembre 2021, s’impose à tous les membres et à toutes les personnes se trouvant régulièrement à la S.N.M. et licenciés par celle-ci, aux professionnels de l’association ainsi qu’à tous intervenants rémunérés ou bénévoles.

Indépendamment du respect des dispositions de ce règlement, les personnes désignées au paragraphe précédent veilleront, en outre, à observer, en toutes circonstances, les règles de politesse et de courtoisie ainsi qu’une attitude respectueuse de l’institution.

 

I- Conditions générales d’accès et d’utilisation des locaux et installations de la S.N.M.

 

1- L’accès aux installations

 

L’accès au Club est réservé aux membres à jour de leur cotisation, à leurs invités ainsi qu’aux personnes venant pratiquer à la S.N.M. dans le cadre de conventions précises (stagiaires, scolaires, groupes).

 

Tout membre de la S.N.M. pourra se faire accompagner, à titre gratuit et de manière occasionnelle, d’un à deux invités qui pourront, sous réserve d’acceptation par le personnel de la S.N.M., ou, à défaut, avec l’accord d’un des membres du Conseil d’Administration, pratiquer une séance d’initiation encadrée.

2- Carte de membre et accès

 

Les membres de la S.N.M. se voient attribuer une carte de membre. Les membres de la S.N.M. ont librement accès aux enceintes du club aux heures d’ouverture.

 

3- Accès aux locaux

 

Le Responsable Technique/Chef de base, les moniteurs (ci-après dénommés « le personnel encadrant ») et certains membres du CA disposent de clés donnant accès aux salles d’ergomètre et de musculation, aux hangars à bateaux et au 1er étage du club.

Il est formellement interdit de faire procéder à un double des clés sans l’autorisation expresse du Président.

Les moniteurs peuvent, avec l’accord du Responsable Technique/Chef de base et à titre exceptionnel, confier la clé des locaux à un membre de la S.N.M. S’il perd les clés ou les détériore, le membre concerné fait procéder, à ses frais, à un double de la clé qu’il remet au Responsable Technique/Chef de base.

Le Responsable Technique/Chef de base peut, dans les mêmes conditions, confier la clé à un membre de la S.N.M.

 

II- Entraînements en mer

 

1- Dispositions générales

 

La sécurité doit être un souci constant. Elle conditionne l’activité de la S.N.M. ainsi que l’action des dirigeants, du personnel de la S.N.M. et des prestataires de service de l’association.

Les pratiquants se doivent d’appliquer scrupuleusement les consignes de sécurité du présent règlement intérieur, spécialement celles prévues au présent titre, ainsi que celles qui, le cas échéant non inscrites dans le présent, seraient portées à leur attention.

La S.N.M. n’est tenue à une obligation de sécurité vis-à-vis de ses membres que lorsqu’elle encadre les pratiquants pendant les activités qu’elle organise et qu’elle surveille.

En dehors de ces séances encadrées, les pratiquants et en particulier les mineurs présents dans les installations de la S.N.M. le sont sous leur propre responsabilité ou celle de leur représentant légal. Ils sont tenus d’y observer les règles de bonne conduite, sous peine d’engagement d’une procédure disciplinaire en vue du prononcé d’une sanction pouvant aller jusqu’à l’exclusion.

Le Responsable Technique/Chef de Base et les moniteurs (ci-après également dénommés « le personnel encadrant ») sont les acteurs essentiels de la sécurité. Ils sont chargés d’exposer les règles de sécurité à tous les pratiquants et de s’assurer qu’elles sont comprises et appliquées.

Le Président, les Administrateurs ainsi que les membres qui s’investiraient bénévolement dans l’activité de l’association sont chargés d’assurer le contrôle régulier des règles de sécurité mises en place et, le cas échéant, d’aider les moniteurs à les faire accepter par l’ensemble des pratiquants.

Le Président de la S.N.M. rappelle les règles de sécurité et sensibilise les Administrateurs et le personnel à ces règles afin qu’une obligation de prudence soit respectée en toutes circonstances.

 

Tout utilisateur du matériel de la S.N.M. ou de ses installations a l’obligation de respecter les consignes de sécurité décrites au sein du présent règlement intérieur ou celles qui lui seraient communiquées ultérieurement et de se conformer aux instructions du personnel encadrant.

 

Les rameurs prennent le plus grand soin du matériel qui est systématiquement rincé et nettoyé à l’eau douce après chaque sortie avant d’être rangé. Les avaries éventuelles doivent être signalées au moniteur ou consignées sur le registre des sorties.

 

2- Zones de navigation

 

Le personnel encadrant décide de l’itinéraire qui est suivi pendant la sortie, en fonction des conditions météorologiques et du niveau de pratique des membres présents.

Les zones de navigation décrites ci-dessous correspondent à celles définies par les lois et règlements en vigueur et sont susceptibles d’être modifiées à tout moment par les autorités compétentes. Elles sont affichées dans les hangars à bateaux.

 

  • Baie de Monaco en direction du Cap-Martin : la navigation se fait le long des côtes, en respectant le balisage existant et les contraintes maritimes, en direction du mur de la voie ferrée de Roquebrune-Cap-Martin. Les rameurs peuvent, en fonction de leur capacité physique et technique, et avec l’accord du personnel encadrant, poursuivre jusqu’au Cap-Martin et franchir celui-ci en direction des plages de Roquebrune ou jusqu’à Menton voir, aux eaux italiennes.

 

  • Avant-Port et Port de Monaco : en cas d’impossibilité de navigation en Baie de Monaco, les embarcations sont autorisées à naviguer dans le port Hercule ainsi que dans la zone de l’Avant-Port. Les bateaux d’aviron ne sont pas prioritaires et doivent respecter les contraintes imposées par les Autorités de gérance du Port (Affaires Maritimes, Société de gestion du Port, Yacht Club de Monaco). En tout état de cause, et sauf autorisation spécifique donnée par les autorités compétentes, la navigation dans la zone du Port Hercule est formellement interdite en période estivale, aux dates communiquées par les autorités portuaires.

 

  • Aplomb du Musée Océanographique / Cap d’Ail : sauf indication contraire du personnel encadrant, toute navigation dans cette zone est formellement interdite.

 

III- Entraînements en rivière (Lac de Saint-Cassien)

 

1- L’accès au Lac de Saint-Cassien

 

La S.N.M. dispose d’un accès aux installations sportives du Lac de Saint-Cassien, situé en France, département du Var, dans la communauté de communes du Pays de Fayence.

Le Responsable Technique/Chef de base, organise les déplacements des seuls membres de la section compétition de la S.N.M. au Lac de Saint-Cassien.

Le Responsable Technique/Chef de base peut occasionnellement, s’il estime que cela ne gêne pas le bon entraînement des rameurs de la section compétition, y associer d’autres membres de la S.N.M. des rameurs de la section loisir qui lui en font la demande.

 

2- Zones de navigation

 

Le personnel encadrant décide de l’itinéraire qui sera suivi pendant la sortie, en fonction des conditions météorologiques et du niveau de pratique des membres présents.

Les zones de navigation sont affichées dans le hangar à bateaux.

Sauf contre-indication par le personnel encadrant, le sens de circulation se situe sur bâbord dans le sens de la navigation, ce qui signifie que les rameurs naviguent en longeant la berge qui est sur leur droite.

Le schéma des 3 zones de navigation (port de Monaco, mer et lac de saint Cassien) est consultable en annexe.

 

IV- La sécurité des pratiquants

 

1- La sécurité des pratiquants lors des entraînements en mer

 

a- Sur les moyens matériels permettant d’assurer la sécurité des pratiquants en mer

 

– Bateaux de sécurité : la S.N.M. dispose d’une flotte de bateaux à moteur destinée à la sécurité et à l’encadrement des activités organisées par l’association.

Toutes les personnes amenées à assurer la sécurité des pratiquants sur l’eau (personnel encadrant) doivent être titulaires des autorisations requises leur permettant de piloter régulièrement le bateau selon la puissance de son moteur.

– VHF : Toute personne assurant la sécurité des pratiquants sur l’eau (personnel encadrant), doit être équipée d’une VHF ou d’un matériel de communication en bon état de marche lui permettant de prévenir, en cas de besoin, les autres moniteurs, le secrétariat ou les organismes de secours.

– Équipements de sécurité individuels (brassières ou gilets de sauvetage) : toute sortie en bateau sans équipement de sécurité individuel (brassière ou gilet de sauvetage) est interdite. Le chef de bord des bateaux collectifs s’assurera, avant de prendre la mer, que le nombre de brassières correspond au nombre de personnes embarquées.

 

b- Sur les règles de sécurité de la pratique de l’aviron en mer

 

Les règles de sécurité relatives à la pratique maritime de l’aviron sont prévues par les règlements approuvés par le Comité Directeur de la Fédération Française d’Aviron qui s’appliquent à la S.N.M. Celles-ci sont jointes au présent Règlement intérieur.

Les éléments les plus importants ainsi que les points spécifiques applicables à la S.N.M. sont rappelés ci-après :

  • un certificat médical autorisant la pratique de l’aviron, le cas échéant en compétition, est exigé périodiquement (tous les 3 ans pour les adultes et pour les mineurs à partir de 2021-22);

 

  • la navigation de nuit est strictement interdite ;

 

  • la navigation en dehors des créneaux horaires prévus par la S.N.M. est strictement interdite, sauf autorisation exceptionnelle du Responsable Technique/Chef de base ;

 

  • aucun pratiquant ne pourra sortir en mer, quel que soit son niveau, sans l’autorisation du Responsable Technique/Chef de Base, des moniteurs ou de la personne bénévole responsable des sorties et sans avoir rempli préalablement le registre de sorties indiquant le nom du chef de bord, le cas échéant, ceux des équipiers, l’heure de sortie, la destination et l’heure prévue de retour. Au retour, le chef de bord indiquera l’heure réelle de retour et les incidents qui auraient pu survenir pendant la sortie ;

 

  • l’embarquement de brassières de sécurité est obligatoire pour tous, y compris les rameurs expérimentés qui doivent s’assurer que le gilet choisi correspond à leur taille et leur poids. Les brassières seront enfilées dès que les conditions de navigation (état de la mer, vent, etc.) le nécessiteront ou lorsque le personnel encadrant l’exigera ;

 

  • en cas de chavirage, il convient, dans la mesure du possible, d’enfiler sa brassière de sécurité, de ne pas abandonner le bateau et, en fonction de ses capacités, soit de remettre le bateau à flot et de remonter à bord, soit de se hisser à califourchon sur le bateau ou s’y accrocher et mettre en œuvre tout moyen pour se signaler ;

 

  • les rameurs se déplaçant sur un bateau d’aviron naviguant dos à la marche, l’observation régulière de leur espace arrière est une action de sécurité indispensable pour eux-mêmes, ainsi que pour les autres bateaux d’aviron, les nageurs, les plongeurs sous-marins ou tous bateaux à poste fixe ou non qui se trouveraient sur leur trajet ;

 

c- Sur l’encadrement des sorties en mer

 

Les rameurs des catégories benjamin (J11-J12), minime (J13-J14), cadet (J15-J16) et junior (J17-J18), ainsi que les rameurs stagiaires ou bénéficiant d’une séance d’initiation, quel que soit leur niveau d’expérience, ne peuvent sortir en mer que si un personnel encadrant ou un membre bénévole assure la sécurité en mer ou dans le port.

Un personnel encadrant assure systématiquement la sécurité en mer des rameurs des catégories séniors, masters ainsi que de la section dite « loisirs », sauf si son chef de bord est un rameur expérimenté, reconnu comme tel par le personnel encadrant et à condition qu’une sécurité à terre et/ou sur la base soit assurée par le personnel encadrant ou par un membre bénévole chargé de la sécurité.

 

2- La sécurité des pratiquants lors des entraînements au Lac de Saint-Cassien

 

a- Sur les moyens matériels permettant d’assurer la sécurité des pratiquants au lac de Saint-Cassien

 

– Bateaux de sécurité : la S.N.M. dispose d’une flotte de bateaux à moteur destinée à la sécurité et à l’encadrement des activités organisées par l’association.

Toutes les personnes amenées à assurer la sécurité des pratiquants sur l’eau (personnel encadrant) doivent être titulaires des autorisations requises leur permettant de piloter régulièrement le bateau selon la puissance de son moteur.

– VHF : Toute personne assurant la sécurité des pratiquants sur l’eau (personnel encadrant), doit être équipée d’une VHF ou d’un matériel de communication en bon état de marche lui permettant de prévenir, en cas de besoin, les autres moniteurs ou les organismes de secours.

 

b- Sur les règles de sécurité de la pratique de l’aviron en rivière

Les règles de sécurité relatives à la pratique de l’aviron en eaux intérieures sont prévues par les règlements approuvés par le Comité Directeur de la Fédération Française d’Aviron qui s’appliquent à la S.N.M. Celles-ci sont jointes au présent Règlement intérieur.

Les éléments les plus importants ainsi que les points spécifiques applicables à la S.N.M. sont rappelés ci-après :

  • un certificat médical autorisant la pratique de l’aviron, le cas échéant en compétition, est exigé périodiquement (tous les 3 ans pour les adultes et pour les mineurs à partir de 2021-22);

 

  • la navigation de nuit est strictement interdite ;

 

  • la navigation en dehors des créneaux horaires prévus par la S.N.M. est strictement interdite, sauf autorisation exceptionnelle du Responsable Technique/Chef de base ;

 

  • aucun pratiquant ne peut embarquer au lac, quel que soit son niveau, sans avoir rempli préalablement le registre de sorties indiquant le nom du chef de nage ou du barreur, le cas échéant, ceux des équipiers, l’heure de sortie. Au retour, le chef de nage ou le barreur indiquera l’heure de retour et les incidents qui auraient pu survenir pendant la sortie ;

 

  • en cas de chavirage, il convient de ne jamais abandonner le bateau et, en fonction de ses capacités, soit de remettre le bateau à flot et de remonter à bord, soit de se hisser à califourchon sur le bateau ou s’y accrocher et mettre en œuvre tout moyen pour se signaler ;

 

  • les rameurs se déplaçant sur un bateau d’aviron naviguant dos à la marche, l’observation régulière de leur espace arrière est une action de sécurité indispensable pour eux-mêmes, ainsi que pour les autres bateaux d’aviron, les nageurs, les plongeurs sous-marins ou tous bateaux à poste fixe ou non qui se trouveraient sur leur trajet (pêcheurs, nageurs, vacanciers, etc.).

 

c- Sur l’encadrement des sorties au lac de Saint-Cassien

 

Exception faite des rameurs de la catégorie Sénior ou Master de la section compétition, les rameurs, quel que soit leur niveau d’expérience, ne peuvent sortir au lac de Saint-Cassien que si un personnel encadrant ou un membre bénévole assure la sécurité en bateau moteur sur le lac ou qu’il barre l’équipage concerné.

 

3- La sécurité des pratiquants lors d’entraînements en salle

 

a- Sur l’accès à la salle de sport et l’utilisation des appareils

 

La salle de sport se compose de l’ensemble des appareils de musculation ainsi que des poids, haltères et barres qui s’y trouvent. Des ergomètres, des vélos d’intérieur et un SkiErg la complètent ainsi qu’un espace réservé aux étirements.

L’accès à la salle de sport est dédié, à titre principal et indépendamment de leur niveau, aux rameurs membres de la section dite « compétition » savoir les rameurs des catégories Minime (J13-J14), Cadet (J15-J16), Junior (J17-J18), Sénior et Master.

Des créneaux horaires spécifiques sont ouverts aux membres de la section dite « loisir ». Ceux-ci sont élaborés par le Responsable Technique/Chef de Base, validés par le Conseil d’Administration puis communiqués à l’ensemble des membres. Si des membres de la section compétition venaient à la salle aux mêmes moments, ceux-ci restent prioritaires quant à l’accès aux appareils de musculation.

Pour les rameurs de la section compétition, le personnel encadrant définit le type d’entraînements à réaliser. Ceux-ci seront écrits et affichés sur le tableau prévu à cet effet à l’entrée de la salle. Les membres sont tenus de respecter la programmation ou, à défaut, de solliciter du personnel encadrant l’autorisation de réaliser un autre entraînement.

Chaque utilisateur de la salle est tenu de nettoyer et de désinfecter l’appareil après chaque utilisation, conformément aux instructions affichées dans la salle. À cet effet, le club met à disposition des membres du produit nettoyant et désinfectant ainsi que des lingettes, des chiffons et des serpillières.

Tout dysfonctionnement d’un appareil devra être immédiatement notifié au personnel encadrant.

Il est formellement interdit d’utiliser son téléphone/tablette pendant un entraînement en salle, sauf pour diffuser de la musique, à condition que le personnel encadrant la séance l’estime approprié, et dans le respect des règles de savoir-vivre et de respect des autres utilisateurs de la salle.

 

b- Sur l’encadrement des séances en salle

 

Les rameurs des catégories Benjamin (J11-J12), Minime (J13-J14), ainsi que les rameurs stagiaires ou bénéficiant d’une séance d’initiation, quel que soit leur niveau d’expérience, ne peuvent réaliser un entraînement en salle que si un personnel encadrant ou un membre bénévole y assure la sécurité.

Un personnel encadrant assure la sécurité en salle des rameurs des catégories Sénior, Master, Cadet (J15-J16) et Junior (J17-J18), lesquels peuvent néanmoins être autorisés par le personnel encadrant à s’entraîner seuls.

 

c- Sur les manquements aux règles de sécurité

 

Le personnel encadrant ainsi que les membres du Conseil d’Administration s’assurent du respect et de la bonne application des règles de sécurité décrites dans le présent chapitre.

Tout manquement répété auxdites règles pourra faire l’objet de poursuites disciplinaires et conduire à d’éventuelles sanctions (cf. infra VII.).

 

V- Utilisation des autres équipements et installations

 

1- La salle d’honneur (1er étage)

 

Pendant les horaires d’ouverture de la S.N.M. ou en cas d’autorisation exceptionnelle, les membres ont accès librement à la salle d’honneur située au premier étage de la S.N.M.

Les membres adoptent dans l’utilisation de la salle d’honneur un comportement en tout point convenable et respectueux des lieux, des autres usagers et de la S.N.M.

Les locaux devront être laissés après usage dans un état correct de propreté.

La privatisation de la salle d’honneur par les membres ne peut se faire sans l’autorisation expresse du Président.

 

2- Les vestiaires (1er étage et rez-de-chaussée) et sanitaires

 

Les membres de la S.N.M. et personnes ayant régulièrement accès aux installations ont accès librement aux vestiaires préalablement et après chaque entraînement.

Les vestiaires du premier étage sont réservés aux membres majeurs, ceux du rez-de-chaussée aux membres mineurs et aux scolaires.

Les casiers disponibles au sein des vestiaires du 1er étage sont librement accessibles aux membres de la S.N.M. et aux personnes ayant régulièrement accès aux installations. Les casiers doivent être vidés après chaque entraînement.

 

La S.N.M. décline toute responsabilité et ne saurait être tenue pour responsable en cas de vol d’effets personnels dans l’enceinte de la S.N.M. en ce compris, notamment, les casiers. Possibilité d’utiliser le coffre-fort dans le bureau des entraîneurs.

 

Un membre peut se voir attribuer personnellement un casier, avec l’accord préalable du Conseil d’Administration et dans la limite des disponibilités. En cas d’accord, ledit membre peut, par dérogation au deuxième paragraphe, laisser des affaires au sein du casier en prenant toutefois le soin de s’assurer de son bon état de propreté. Le bénéfice de l’attribution du casier audit membre peut être retiré à tout moment par le Conseil d’Administration.

 

En dehors de la procédure décrite à l’alinéa précédent, il est formellement interdit aux membres d’occuper des casiers vides ou de transférer leurs affaires d’un casier à l’autre sans en avoir reçu l’accord préalable du Conseil d’Administration. Si tel était le cas, la S.N.M. se réserve le droit de procéder à l’ouverture sans préavis des casiers illicitement occupés, de vider ceux-ci, de conserver leur contenu pendant 3 mois avant de le jeter et de diligenter une procédure disciplinaire à l’égard de ceux ayant occupé irrégulièrement les casiers.

De même le Club se réserve le droit d’ouvrir les casiers sans préavis en cas de besoin (travaux urgents par exemple).

Les vestiaires du rez-de-chaussée doivent être maintenus fermés lorsqu’ils sont inoccupés. En plus des clés détenues par les responsables, une clé « filles » et une clé « garçons » sont disponibles dans le bureau des entraîneurs.

La S.N.M. s’engage à maintenir les vestiaires, douches et sanitaires à un niveau élevé de propreté. Pour cela, elle fait appel aux services d’un agent de propreté et d’hygiène. Chaque membre s’engage à laisser ces lieux dans un état de propreté correct après utilisation. Toute dégradation matérielle constatée dans ces vestiaires doit être immédiatement signalée au responsable sur place.

 

VI- Les déplacements

 

1- Utilisation des minibus et déplacements

 

La S.N.M. dispose d’une flotte de véhicules dédiée aux déplacements de ses effectifs. Ces véhicules sont tenus en bon état d’utilisation. Ils sont régulièrement contrôlés par des professionnels pour garantir la sécurité de leurs utilisateurs.

Un carnet d’utilisation est placé dans chacun des véhicules. Les conducteurs doivent obligatoirement noter leurs déplacements, le nombre de kilomètres parcourus et toutes autres informations jugées utiles par la S.N.M.

En cas d’accrochage ou d’accident, l’utilisateur est tenu d’en informer le Responsable Technique/Chef de Base qui à son tour doit en faire part au Président. Tout manquement pourra entraîner l’interdiction de conduire les véhicules de la S.N.M. pour le contrevenant.

Les utilisateurs des minibus sont placés sous la responsabilité du chauffeur, quel qu’il soit, pendant toute la durée du trajet. Ceux-ci doivent impérativement porter la ceinture de sécurité et suivre toutes les indications données par le chauffeur pendant le trajet.

S’agissant de la diffusion de musique à bord du véhicule, celle-ci peut être gérée par les utilisateurs à condition que le conducteur l’estime approprié, et dans le respect des règles de savoir-vivre et de respect des autres passagers.

Les utilisateurs sont autorisés à manger et boire dans les véhicules à condition de maintenir leur état de propreté. Les déchets doivent être jetés après chaque utilisation par les usagers, sous le contrôle du chauffeur. Tout manquement pourra être sanctionné.

 

2- Chargement et déchargement des remorques

 

Lors des déplacements en stage et en compétition, et d’une manière générale pour chaque déplacement nécessitant le transport de matériel sur remorque, les membres participants audit déplacement doivent contribuer au chargement et déchargement de celle-ci, sauf instruction contraire du Responsable Technique/Chef de Base ou du personnel encadrant.

Il en est de même lors des retours au Lac de St Cassien ou à Monaco.

Tout manquement devra être signalé et pourra faire l’objet de sanctions.

 

3- Comportements en déplacement

 

Lors des déplacements à l’extérieur, les membres sont tenus d’observer un comportement courtois et respectueux des valeurs de la S.N.M.

Les membres, indépendamment de leur âge, sont placés sous l’autorité du Responsable Technique/Chef de Base ou du personnel encadrant responsable du déplacement, auprès de qui ils prennent instructions et rapportent toutes informations d’intérêt général.

Tout manquement devra être signalé et pourra faire l’objet de sanctions.

 

VI- Les valeurs respectées par les membres de la S.N.M.

 

L’aviron est le sport olympique par excellence. Il véhicule des valeurs de fair-play, de rigueur et de respect de l’environnement.

Aussi, la pratique de ce sport exigeant, quel que soit son niveau, commande-t-elle, pour chaque membre de la S.N.M., qu’il fasse siennes et respecte au quotidien les valeurs de l’olympisme que sont l’amitié, le respect et l’excellence.

 

1- L’amitié

« Le bien le plus précieux » et « le principal fondement de la société » (ARISTOTE, Ethique à Nicomaque, Livres VIII à IX)

L’amitié encourage les individus à passer outre leurs différences visibles et à célébrer leurs similitudes.

L’amitié promeut des actes de solidarité, de paix et la compréhension de l’autre.

L’amitié consiste à accepter l’autre tel qu’il est, à se nourrir de ses différences, à s’enrichir mutuellement et à ouvrir son regard et son esprit au monde qui nous entoure.

 

2- Le respect

"Sans modestie aucun respect n'est possible, sans respect, aucune confiance ne peut naître. Sans confiance, aucun enseignement ne peut être donné ni reçu." (Code du Bushido)

​Le respect, c’est reconnaître la valeur des autres, et le manifester dans son attitude.

Le respect, c’est être poli, courtois et s’abstenir de toute vulgarité, dans les paroles et dans les actes.

Le respect, c’est ne pas penser qu’à soi et se mettre à la place de l’autre.

 

3- L’excellence

Citius, Altius, Fortius – Communiter (la devise olympique : plus vite, plus haut, plus fort - Ensemble).

L’excellence, c’est la régularité à l’entraînement.

L’excellence, c’est se donner les moyens d’atteindre un but, de parvenir à un objectif que l’on se fixe.

L’excellence, c’est donner le meilleur de soi-même en gardant à l’esprit que « l'essentiel, ce n'est pas d'avoir vaincu mais de s'être bien battu » (PIERRE DE COUBERTIN, Anthologie).

 

VIII- Procédure disciplinaire

 

Tout manquement par un membre de la S.N.M. aux règles figurant au sein du présent règlement intérieur l’expose à des poursuites disciplinaires et, le cas échéant, au prononcé d’une sanction conformément aux dispositions statutaires.