Les Beach Rowing Sprint de Ludovic Dubuis



Ludovic a grandi et fait ses armes à la Société Nautique. Son tout premier titre de Champion de France remonte à 2012, aux Championnats de France à la Mer Junior. Depuis, l'air de rien, "Ludo" enchaine titres et médailles. Entre 2016 et 2022, il est de tous les podiums: champion de France en rivière ou en mer, champion d'Europe et même vice-champion du monde en BRS, discipline pour laquelle il intègre l'Equipe de France. En 2022, c'est la consécration avec trois titres de Champion de France: en solo homme en BRS, en double mixte, toujours en BRS et sa plus belle victoire à ses yeux: champion de France en double homme poids léger en bateaux courts avec son comparse Paul Mosser.



Tu es le premier « Champion de France de Beach Rowing Sprint » en solo et en double mixte de l’histoire. Ca fait quoi d’écrire un morceau d’histoire de l’aviron ?


Tout à fait entre nous, ça ne me fait pas grand chose... J'ai abordé ce championnat comme j'aborde tous les autres, en essayant d'être le plus performant possible.

Non, ce qui m'a vraiment marqué cette saison, c'est notre titre en double poids léger avec Paul. En revanche, ce qui me fait drôle c'est qu'aujourd'hui, la catégorie est supprimée. Du coup, nous resterons les derniers champions de France de l'histoire dans cette catégorie.

La même année, je suis donc premier... et dernier.


Comment trouves-tu le Beach Rowing Sprint par rapport aux autres disciplines de l’aviron ?


Le Beach Rowing Sprint est une catégorie bien différente des autres. Ici, sur toutes les courses, il y a toujours une petite phase d'incertitude. Les erreurs ne sont jamais bien loin et peuvent te coûter très cher et t'envoyer dans le bas du classement.

Après, ça reste une course d'aviron. Donc la préparation est la même que pour les autres courses. Physique et mentale.


Selon toi, quelles qualités sont nécessaires pour performer en BRS ?


A mon sens, pour performer en Beach Rowing Sprint, il faut plusieurs qualités principales.

Il faut, bien entendu, être endurant et explosif mais ce qui compte vraiment en BRS, c'est d'avoir une bonne vitesse de réaction et de la lucidité en toute circonstance.


Quelles sont les difficultés spécifiques à la discipline ?

L'aspect navigation est extrêmement important.

Il faut savoir sentir les vagues pour accélérer au bon moment.

La difficulté venant de la mer, il est primordial d'être un bon rameur d'aviron de mer.