Monaco surfe la vague du Beach Rowing Sprint


C’est la grande nouveauté de ces dernières années dans le monde en mutation de l’aviron de mer. Inventé par la FISA pour être « plus attractif, plus visuel et plus fun », le Beach Rowing Sprint coche toutes les cases en offrant des courses spectaculaires où l’adrénaline explose, tant chez les sportifs que chez les spectateurs.

Bien loin de l’esprit des courses de 6000m, le BRS est rapide. Les courses en duel ne durent que quelques minutes et sont très rythmées par tous les changements d’élément. Les montées en bateau, le passage de la barre et le sprint final par exemple font monter l’ambiance du côté du public qui, pour une fois, peut suivre depuis le bord l’intégralité de la course.

Ici plus qu’ailleurs, le facteur chance fait partie de la course. Comme on peut le voir sur les images impressionnantes de la Seyne sur Mer, une vague plus forte que les autres à l’embarquement ou au débarquement peut faire basculer le duel et introduit dans le jeu un élément autre que la technique et l’entrainement.

Outre l’endurance et l’explosivité sur le bateau, le BRS demande aux athlètes de nouvelles qualités. Pour gagner, il faut désormais être un sprinter sur terre, savoir être agile et léger pour s’installer dans le bateau, en sortir et savoir lui faire prendre rapidement de la vitesse. Cerise sur le gâteau, pour réussir et minimiser le facteur chance, il faut savoir « lire » la mer pour s’en tirer au mieux.

En quelques années, cette nouvelle discipline de l’aviron a su s’imposer, trouver son public et créer ses champions. Un succès tel que le Beach Rowing Sprint pourrait bien se retrouver discipline olympique aux Jeux de Los Angeles en 2028.

Après une toute première compétition en Italie en 2015, le Beach Rowing Sprint a -enfin- tenu ses premiers championnats de France, fin juin, à la Seyne-sur-Mer. La SNM, évidemment présente pour cette nouvelle page d’histoire de l’aviron, a bien brillé en trustant titres et médailles en solo et double mixte.


A tout seigneur, tout honneur, Ludovic Dubuis revient à Monaco avec un double titre de Champion de France de Beach Rowing Sprint. L'un en solo homme sur un podium qu'il partage avec un Guillaume Blanc de Bronze et l'autre en double mixte avec Edwige Alfred. Toujours en double mixte, Coline Caussin (qui rame cette année sous les couleurs de Bordeaux) et Gislain Bohrer finissent seconds et remportent une médaille d'Argent.

A noter également une très belle quatrième place pour le Quatre de Couple Mixte qui rassemble Juliette Raimondo, Jacobine Andriessen, Julien Gazaix, Charles-Louis Mauro et Léo Oncina.

Un très bon début pour le Club qui tire son épingle du jeu avec brio pour ces tous premiers Championnats de France de Beach Rowing Sprint de l'histoire.

A suivre en 2023.

Beach Rowing Sprint? Kézako?

En solo ou par équipe, le BRS se joue en duel.

Départ sur la plage par un sprint de 50 mètres vers l’embarcation, puis slalom de 500 mètres aller-retour en mer et à nouveau sprint sur la plage pour écraser le buzzer le premier et remporter la manche.