Vichy: grêlus horribilis


Des grêlons gros comme le poing et le parc à bateaux des Championnats de France bateaux longs ravagé en quelques poignées de minutes: c'est ce que l'histoire retiendra de ces Championnats de juin 2022 à Vichy.


Après deux jours de compétition, premier coup de semonce samedi soir à 19h avec un orage de grêle qui contraint les rameurs à se réfugier à l'abri dans le Palais du Lac.

Mais à Vichy, l'orage tonne toujours deux fois et la tempête est revenue vers 22h et cette fois-ci, ce sont des grêlons de la taille de balles de tennis qui sont tombés, perforant les pare-brise, bosselant les carrosseries et ravageant les coques des clubs français présents pour la compétition. De la petite bosse au trou béant des les coques carbone, les grêlons géants ont malheureusement mis un point final à ces championnats.

Pourtant, l'histoire aurait pu retenir que, pour la première fois de son histoire, la Société Nautique de Monaco présentait des équipages en 8 en championnat de France.


Les résultats se sont donc joués aux temps réalisés sur les manches précédentes. Un crève-cœur pour les athlètes qui n'auront pas pu aller au bout de mois d'entrainements.


Malgré tout, le 8 barré des J18 de Thomas Aubel, Louis Fontanili, Geoffrey Guillon, Lucas Fauché, Enzo Cassini Peloux, Joan Civit, Matteo Gastaud et Léo Oncina barré par Alexandre Mombazet aura réussi à accrocher la troisième place et sera monté sur le podium, ramenant à la SNM une médaille de Bronze.

Le 8 Senior de Paul Mosser, Quentin Antognelli, Mathieu Monfort, Charles-Louis Mauro, Gislain Bohrer, Guillaume Blanc, François Maury et Ludovic Dubuis, barré par Alexandre Mombazet, accèdent à la Grande Finale du 8 Senior Hommes mais sont classés sixième, au chrono, faute de course. Petite satisfaction malgré la déception, les Seniors ont battu le bateau champion de France en titre, du fameux CA Lyon dans lequel ramait le champion olympique Hugo Boucheron.








<